Accueil du site > V - Section loisirs > SIMME 2009 - 9002 EMMIS

SIMME 2009 - 9002 EMMIS

à chacun son style…

mardi 9 juin 2009, par POCARD Xavier "Spoke"

Un weekend end de kayak : deux visions, deux récits…..

JPG - 119.2 ko
La Sarine

Récit d’Hélène :

K1, K2, cassés par une nuit trop courte, la section loisirs du GESN (Anatole, Arnaud, Clotilde, Hélène, Jean-phi, Jéjé, Joël, Lionel, Sophie, Viviane et les enfants) se sont retrouvés pour la transhumance de printemps des Spinaliens vers l’Oberland suisse.

Campés sur les sommets du Stockhorn (2190m), de menaçants nuages nous indiquaient que le royaume des prés verts et fleuris était aussi celui de la pluie. Chalets en bois sculptés comme des maisons de poupées, larges avancées de toit, l’odeur persistante de la bouse de vache nous rappela cependant que des paysans vivaient bel et bien dans la vallée de la Simme, que nous n’étions pas dans un conte de Hansel et Gretel, même si les chalets étaient à croquer.

Le nom de Janus est assimilable à un nom commun qui signifie « passage ». Le dieu Janus préside à toute espèce de transition de l’intérieur vers l’extérieur, de la guerre vers la paix, du passé vers l’avenir. Ainsi Joël, Arnaud, Sophie et Jéjé furent-ils nos passeurs, de l’eau plate du canal vers les Alpes via les rivières de la Simme et la Sarine.

Saut de passerelle, bacs, surf, des pours, des contres, des gorges profondes, l’eau qui bouillonne, les sapins qui se penchent et l’arrivée sur une lune de kayakistes tous arrêtés au dessus du fameux seuil en S, stop au milieu, sécu, drossage, attente, rappel pour le spectacle et belles vagues se sont enchainées.

Plein d’ bonnes choses dans l’assiette et bonnes occasions de s’poêler autour d’un verre. Une envie d’encore plus d’eau vive qui nous pousse, qui pousse même des kayakistes émérites à la gouter de prés. Emérite ou pas, l’essentiel restait en tout cas qu’aucun d’eux ne chipolata, ne caligula, ne calanda, ne capitula même face aux énigmes de Jeje et Lionel conjugués.

Jéjé’s version :

SPECIAL DEDICACE.

Que dire d’un weekend de pentecôte sur la Simme ?

Climat ? Normal si l’on considère qu’un temps agréable est la normalité dans cette contrée reculée. Niveau d’eau ? Adéquat pour les uns, faible pour les autres. Question de point de vue.

Dire que c’est toujours avec le même plaisir que nous retrouvons le hangar agricole, les vaches, leurs bouses et leurs cloches. Dire que la Sarine est toujours aussi jolie. Dire qu’une fois n’est pas coutume, le rapide du S ressemblait aux gorges de l’Ardèche en plein mois d’aout. Il y avait plus de kayaks que de rochers sur les abords du contre en sortie de gorge.

Rien de bien nouveau sous le soleil du Simmental me direz- vous ? Je pourrais donc m’arrêter là et ne pas vous en dire plus ??

Que dire ?? Juste merci !!

Merci au chef, au Président et à Anatole pour nous avoir convié à du grand spectacle aquatique. Merci à Hélène et Clotilde, qui ont su apprécier pleinement les rivières proposées. Merci à Sophie, notre Barbara Gould, pour sa fricassée d’orties, je dirais plutôt sa fracassée d’orties et je m’improvise expert en la matière cela va sans dire.

Merci à Lionel pour ses blagues au top et son fichier de bonnes adresses en cas d’interventions chirurgicales. Merci à Tom, Eliott et Viviane qui ont su participer à l’effort de guerre.

Merci à la Suisse pour nous avoir mis en place des montagnes afin que notre vététiste, je nommerai Arnaud Chili, puisse aller savourer les neiges des sommets. Merci à la communauté protestante d’Oberwil pour nous avoir convié dans ses locaux au plus grand plaisir de Clotilde.

Merci à nos amis et voisins alsaciens à qui nous avons laissé le soin de ranger notre table. Merci à nos amis nancéens qui ont su rendre service à Jean-Phil dans des circonstances automobiles pénibles. Merci au proprio, dit « Le moustachu » pour son investissement dans la rénovation intégrale des toilettes, les connaisseurs apprécieront….

Merci à Atoll les opticiens : partenaire officiel du président du CDCK. Merci aussi à l’ours de la montagne verte pour avoir su éviter les balles du chasseur.

Spécial dédicace surtout à notre pote SCRAT, l’écureuil dans L AGE DE GLACE. Si vous le croisez, à l’occase, faites lui savoir que s’il nous rend nos 20kgs de tripes on lui dira ou est sa noisette (gland ou noisette : vaste polémique…)

Je remercie aussi le fil rouge pour nous avoir tenu en haleine 36 heures durant.

Je devine aisément que les capitulas et autres lecteurs ne doivent pas comprendre grand-chose. C’est aussi pour leur donner envie de se joindre à nous la prochaine fois

Je conclurai simplement en rappelant que cela ne concerne ni les hamsters, ni les chiens….

J’ai la suspicion qu’ils soient, d’ailleurs, à l’origine de la disparition de ma ficelle d’oreille 100% fuseau lorrain…… Eux ou SCRAT ?????

Chef'smile Photo de famille Voiture présidentielle Camp de base


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Mentions légales